Publié le dimanche 15 juin 2014

La Mission laïque française, association fondée en 1902, régie par la loi du 1er juillet 1901 et reconnue d’utilité publique, est conventionnée avec : le ministère de l’éducation nationale ; le ministère des Affaires étrangères (AEFE et DGCID).

Elle a pour but la diffusion à travers le monde de la langue et de la culture françaises, en particulier par un enseignement à caractère laïque et multiculturel. Elle attend de tous les personnels une éthique et un respect complet des valeurs et des principes qui fondent l’association, le partage de ses idéaux éducatifs et un engagement, un rayonnement et un esprit d’ouverture qui contribuent à construire une société de paix et de fraternité. En rejoignant la Mission laïque française, les personnels se définissent comme laïques et s’interdisent donc toute forme de prosélytisme dans leur enseignement, dans leurs propos, dans leur conduite dans l’établissement ou activités périscolaires. Leur action éducative doit être en permanence guidée par le souci de la réserve, du dialogue et du respect de l’autre. Dans les pays où ils exercent, les personnels ont une responsabilité particulière : ils contribuent à l’image de notre pays ainsi qu’à celle de l’association auprès des élèves de nos établissements, des familles qui nous les confient, des autorités locales et de l’opinion publique. Chacun, dans son enseignement ou ses fonctions comme au delà de ses simples obligations professionnelles, doit être un vecteur de rayonnement et de coopération, un exemple des valeurs défendues par la Mission laïque française.

Les personnels s’engagent à mettre en oeuvre le projet pédagogique de la Mission laïque française qui se traduit notamment par : l’ouverture culturelle sur le pays d’accueil ; une politique dynamique, innovante et certifiée de l’apprentissage de la langue française, de l’anglais et chaque fois que possible de la langue du pays d’accueil. Tous les enseignants doivent dispenser un enseignement de qualité, respectueux de la liberté de conscience de chacun et de la diversité culturelle du milieu dans lequel ils exercent. Ils s’engagent, en conséquence, à oeuvrer auprès de tous les élèves, francophones ou non, avec le même souci de réussite pour tous, par la recherche de pratiques pédagogiques toujours plus innovantes et efficaces. Ils viseront à l’excellence de l’enseignement sans négliger la charge d’éveiller les élèves, citoyens du monde de demain, à la notion de responsabilité individuelle, collective et partagée. Sous l’autorité du chef d’établissement ou du directeur de leur école, ils agiront dans le respect des textes officiels, des orientations et des directives : du ministère de l’éducation nationale ; du ministère des affaires étrangères ; de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger ; de la Mission laïque française qui est leur employeur et à laquelle ils rendent compte de leur action. La situation de nos établissements implantés dans des pays étrangers est une chance d’échanges et d’ouverture sur le monde dont chacun doit se pénétrer. Pour sa part, la Mission laïque française s’engage auprès des personnels qui répondent à son attente, à : assurer administrativement et financièrement la gestion et le suivi de leur carrière de la manière la plus valorisante possible ; contribuer à l’optimisation de leur travail par des actions de formation et de soutien pédagogique.

Yves Aubin de La Messuzière
Président de la Mission laïque française